LES TRINITAIRES

Les Trinitaires occupent un ensemble patrimonial d'exception, remontant pour partie aux romains, situé sur la colline Sainte Croix, le coeur historique de Metz.
 
 
Après le départ des Carmélites pour Plappeville, le couvent devient propriété de la Ville de Metz et il est mis à disposition de diverses associations sociales et culturelles. En 1960, l'Église est transformée en salle polyvalente pour les associations de quartier. Les caves sous le pavillon ont été transformées en salles de concerts. Le caveau des Trinitaires, projet porté par Pierre-Frédéric Klos dans les années 70, est devenu un club de jazz et de chanson reconnu en Europe et a marqué de son empreinte la vie culturelle messine.  
© Cyrille Guir
 
En décembre 2005, la structure est remise entre les mains d'un délégataire de service public (Vega), et l'Association Culturelle des Nouveaux Trinitaires a été créée pour la programmation musicale. Les Trinitaires sont enrichis d'un espace supplémentaire, la salle Robert Ochs, appelée désormais La Chapelle, entièrement refaite et intégrée à la nouvelle configuration.
 
Le 1er janvier 2009, à l'initiative de la Ville de Metz et avec la Région Lorraine comme second membre fondateur, est créé l'EPCC Metz en Scènes qui regroupe l'Arsenal et les Trinitaires. Les Trinitaires développent une ligne artistique exigeante et indépendante, en étroite collaboration avec une vingtaine d'associations mais également un lieu de vie dans le cadre d'un patrimoine architectural remarquable en plein coeur historique du centre ville de Metz.

 
 

LA BAM

 

© Cyrille Guir
 
En 2012, la Ville de Metz lance les travaux de la BAM : la première pierre est posée le 21 mars. Équipement majeur de la restructuration du quartier de Metz-Borny, la BAM, dont le projet architectural est signé Rudy Ricciotti, trouve sa place au coeur du "Grand Domaine". En septembre 2014 la BAM ouvre ses portes au public et vient compléter le dispositif de Metz en Scènes, qui comprend déjà l'Arsenal et les Trinitaires.

Avec sa coque de béton blanc lisse et lumineux, ses toitures végétalisées et sa façade parsemée d'une myriade de percements aléatoires, la BAM est animée le jour par un jeu de transparence et la nuit par un éclairage de couleurs aux tonalités changeantes.
 
Pour défendre une programmation musicale à la fois diversifiée et ambitieuse, la BAM jouit d'une salle de concerts parfaitement équipée sur le plan technique, modulable et pouvant accueillir un large public, jusqu'à 1115 spectateurs. Artistes de notoriété nationale ou internationale, têtes d'affiches et festivals font escale à la BAM. Cette programmation forte est conçue en complément de celle des Trinitaires qui continue à être basée sur la découverte. 
 
La BAM est aussi un lieu de rencontre et d'information dédié aux Musiques Actuelles, ouvert à tous : musiciens, associations, techniciens, porteurs de projets, curieux et passionnés de musique. Quatre studios de répétition (dont un studio-scène) insonorisés et équipés, sont ouverts à tous les musiciens sans distinction de styles ou de niveaux, en journée, soirée et les week-ends. Des conférences / rencontres traitant à la fois de thématiques artistiques ou professionnelles et des ateliers de création musicale sont proposés plusieurs fois par mois. En complément des concerts, la BAM accueille les musiciens dans une logique d'aide au développement de leur projet artistique : répétitions, préparation de tournées, formations,...
  Haut